Historique

En 1570 deux femmes à Amsterdam se chargeaient du bien être de quelques orphelines. Ainsi commença l’histoire de la Maison Catholique Romaine des Orphelines (Rooms Catholijk Maagdenhuis, ci-après simplement Maagdenhuis). Cette Maison des Orphelines est au fil du temps devenue un orphelinat avec près de 400 enfants. A partir de 1840 les soins et le logement de ces enfants est confié à une congrégation « Les Sœurs de la Miséricorde ». Au 20ième siècle la situation économique et sanitaire s’est vite améliorée (en Europe de l’Ouest) et grâce à cette amélioration, le nombre d’orphelins a chuté de façon considérable. En outre, la compréhension de soins aux enfants sans parents a beaucoup changé en cette même période. En 1953 Maagdenhuis a fermé ses portes.

En deuxième moitié du 19ième siècle Maagdenhuis donnait des soins à des malades incurables. Beaucoup d’entres eux étaient des anciens orphelins. Maagdenhuis a commencé en cette période à s’investir dans les soins aux personnes âgées. Après la fermeture des grandes institutions (maisons de retraite), Maagdenhuis a fortement contribué à la construction des structures modernes, ayant un dispositif exhaustif de soins.

Depuis 1970 Maagdenhuis est devenu un fonds, qui appuie des projets à petite échelle, plus particulièrement pour jeunes et séniors.

Fotos Geschiedenis

Domaines d’intérêt