Construction de salles de classes au CRETF (Sénégal)

Le CRETF est une école d’état qui fournit des formations techniques pour majoritairement filles. Elles y apprennent le métier de coiffeuse, de cuisinière ou de couturière. Le curriculum de l’école intègre également les bases de connaissances des techniques agricoles maraîchères et d’élevage de volaille. Les produits issus de cette activité sont utilisés dans les cours d’apprentissage de cuisinière et sont en partie vendus. Ceci permet à l’école de constituer un fonds pour aider à équiper un tant soit peu les élèves qui obtiennent leur certificat ou brevet de fin d’étude. Depuis peu, des leçons à orienter les élèves à trouver du travail (solliciter), à gérer leur petite entreprise et le stock de matériel sont des parties intégrantes de la formation. Maagdenhuis entretient des contacts avec cette école depuis 2008 et a financé un mini-forage et une installation solaire pour l’exhaure de l’eau qui est ensuite versé dans 4 bassins repartis dans le jardin maraîcher. 

La formation professionnelle est « en vogue » au Sénégal. L’ année scolaire 2012-2013 a ainsi mis la directrice du CRETF devant les faits accomplis : par rapport à l’année précédente, le nombre d’élèves avait quasiment doublé. Mme COLY a pris les mesures nécessaires afin de pouvoir offrir un lieu à l’abri des intempéries à ces élèves en construisant en toute vitesse 2 abris provisoires en crintins crépis de ciment. Le ministère de l’enseignement technique a très vite envoyé des enseignants et a augmenté sa dotation en matériel didactique, mais a aussi fait comprendre que rien de plus pourrait être fait pour les années suivantes. L’école a une bonne réputation. La directrice ne cesse d’essayer d’intéresser les autorités et les bailleurs aux grands besoins de l’école et ceci ne passe pas inaperçu. 

L’accompagnement des élèves y est exemplaire et l’atmosphère détendue. Les élèves savent qu’ils peuvent recourir aux conseils et même l’action de leurs enseignants et directrice pour alléger leur situation familiale souvent très pénible. 

En effet, la tendance chez les jeunes au Sénégal se confirme ces dernières années : de plus en plus de jeunes choisissent pour une formation professionnelle. Ces dix dernières années, l’accès à l’enseignement secondaire (collège et lycée) a été fortement promu par le gouvernement. L’âge de présence obligatoire a été augmenté à 16 ans. Les infrastructures font pourtant souvent défaut, tout comme ils manquent des enseignants qualifiés qui peuvent fournir un enseignement de qualité. Pour beaucoup de jeunes (et leurs parents) l’enseignement secondaire général n’attire pas, car il conduit à l’enseignement supérieur seulement et les moyens manquent. 

Maagdenhuis a appuyé le CRETF en prenant en charge la construction de 3 nouvelles classes (y inclus l’équipement en meubles adaptés et les appareils) en 2013.

Creft1
Creft1 Creft2 Creft3 Creft4 Creft5 Creft6

Domaines d’intérêt